Livraison GRATUITE à partir de 54,00€ d'achat 🎁

Biomarqueurs du cancer du poumon : Ce qu'il faut savoir

Publié par Nutrichallenge Rédaction le

Biomarqueurs du cancer du poumon : Ce qu'il faut savoir

Les biomarqueurs du cancer du poumon sont des morceaux d'ADN, des protéines ou des hormones que les cellules cancéreuses libèrent, ou que votre corps libère en réponse au cancer.

Votre médecin peut tester ces marqueurs dans votre organisme :

  • sang
  • urine
  • tabouret
  • tissus
  • autres fluides corporels

Par le passé, tous les patients atteints d'un cancer du poumon recevaient le même traitement. Aujourd'hui, il existe des traitements ciblés basés sur des biomarqueurs.

Plus d'une personne sur quatre atteinte d'adénocarcinome, un type de cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC), dispose d'un biomarqueur avec un traitement ciblé.

Votre médecin peut également utiliser des biomarqueurs pour diagnostiquer votre cancer et découvrir à quelle vitesse il pourrait se développer.

Les biomarqueurs aident à prédire quel traitement est le plus susceptible d'agir au mieux contre votre cancer. Les biomarqueurs peuvent également montrer l'efficacité de votre traitement.

Types de biomarqueurs

Il existe deux principaux types de biomarqueurs du cancer du poumon :

  • les changements de gènes (mutations) ou les réarrangements qui favorisent la croissance des cellules cancéreuses
  • les biomarqueurs du système immunitaire qui prédisent la réponse de votre cancer à l'immunothérapie

Les biomarqueurs de mutation génétique comprennent :

  • EGFR. Il conduit à la production d'une protéine qui fait que les cellules cancéreuses se développent trop. Entre 10 et 15 % des cancers du poumon sont positifs pour l'EGFR.
  • ALK. Il peut être fusionné à un autre gène ou déplacé de sa position normale. Environ 4 % des cancers du poumon sont positifs à la protéine ALK.
  • BRAF V600E. Cette mutation conduit à la production d'une protéine anormale, également appelée BRAF, qui fait que les cellules cancéreuses se développent trop. Environ 4 % des CPNPC sont des mutations BRAF.
  • MET. Ce gène code pour la protéine MET, qui envoie des signaux de croissance au cancer. Une erreur appelée saut d'exon 14 empêche la protéine MET d'être décomposée, ce qui entraîne une augmentation de sa présence dans votre corps. Environ 5 % des personnes atteintes d'un cancer du poumon sont atteintes d'un saut d'exon 14 MET.
  • PIK3. Elle affecte une protéine qui est importante pour la croissance et la survie des cellules cancéreuses du poumon. Les mutations de la PIK3 affectent jusqu'à 4 % des personnes atteintes de CPNPC.
  • HER2. Cette mutation génétique envoie des signaux pour alimenter la croissance du cancer. Les mêmes mutations génétiques sont impliquées dans les cancers du sein et des ovaires. Environ 3 % des cancers du poumon se révèlent positifs pour le gène HER2.
  • ROS1. Ce gène peut se trouver au mauvais endroit ou être fusionné à une partie d'un autre gène. Le gène ROS1 est muté chez 1 à 2 % des personnes atteintes d'un cancer du poumon.
  • RET. Il peut être au mauvais endroit ou fusionné à un autre gène. Environ 1 à 2 % des personnes atteintes d'un cancer du poumon présentent une mutation du gène RET.
  • NTRK. Il peut être fusionné à un autre gène, ce qui entraîne une croissance cellulaire incontrôlée. Moins de 1 % des cancers du poumon présentent ce changement génétique.

Les marqueurs du système immunitaire pour le cancer du poumon comprennent :

  • PD-1 et PD-L1. Ces protéines se trouvent à la surface des cellules saines et en plus grande quantité sur certaines cellules cancéreuses. Elles agissent comme un "frein" pour empêcher le système immunitaire d'attaquer le cancer.
  • CTLA-4. Cette protéine entrave également la réponse immunitaire contre le cancer.

Test

Les tests de biomarqueurs, également appelés tests moléculaires et génétiques, donnent à votre médecin plus d'informations sur votre tumeur. Ces tests sont recommandés à toutes les personnes qui reçoivent un diagnostic de CPNPC.

Votre médecin prélèvera un petit morceau de votre tissu ou de votre sang pour le tester. L'échantillon est envoyé à un laboratoire ou à une entreprise de test pour vérifier les mutations de l'ADN et les niveaux de certaines protéines.

Il existe plusieurs façons de détecter les biomarqueurs du cancer du poumon :

  • Le séquençage complet de nouvelle génération (NGS) fait passer un morceau de votre tissu par une machine pour rechercher plusieurs biomarqueurs en même temps.
  • L'analyse FISH utilise un colorant fluorescent spécial pour trouver les gènes du cancer.
  • L'immunohistochimie utilise des protéines appelées anticorps pour localiser les marqueurs dans l'échantillon de tissu.
  • La biopsie liquide recherche l'ADN du cancer dans un échantillon de sang.
  • L'analyse PD-L1 mesure le pourcentage de cellules d'une tumeur qui expriment la protéine PD-L1.

Résultats des tests : Que signifient ces résultats ?

Les tests de biomarqueurs permettent de trouver des modifications de l'ADN et des protéines spécifiques à votre tumeur. Votre médecin recevra un rapport indiquant les biomarqueurs présents dans votre cancer ou dans votre sang.

Les biomarqueurs peuvent aider à orienter votre médecin vers le traitement ciblé ou l'immunothérapie la plus susceptible d'agir contre votre cancer. La Food and Drug Administration (FDA) a approuvé des traitements pour de nombreux biomarqueurs, dont

  • EGFR
  • ALK
  • ROS1
  • BRAF
  • PD-L1
  • RET

Etudes en cours

La recherche sur les biomarqueurs a pris son essor au début des années 2000 avec l'approbation des premiers médicaments ciblant le cancer du poumon à EGFR positif. Depuis lors, les chercheurs ont découvert plus de 20 mutations de conducteurs différentes qui contribuent au développement du cancer du poumon.

Huit conducteurs ont reçu l'approbation de médicaments pour les traiter, mais ces médicaments ne fonctionnent pas chez les personnes qui n'ont pas subi de modifications génétiques.

La recherche de nouveaux biomarqueurs est en cours, ce qui devrait permettre de mettre au point de nouveaux traitements ciblés contre le cancer du poumon.

Biomarqueurs approuvés par la FDA pour l'adénocarcinome du poumon

La FDA a approuvé plus de 20 thérapies ciblées pour les personnes présentant des biomarqueurs spécifiques du cancer du poumon.

Les cancers du poumon à EGFR positif sont traités avec un groupe de médicaments appelés inhibiteurs de la tyrosine kinase (TKI) :

  • afatinib (Gilotrif)
  • dacomitinib (Vizimpro)
  • erlotinib (Tarceva)
  • gefitinib (Iressa)
  • osimertinib (Tagrisso)

Les cancers du poumon à ALK positive sont traités avec des inhibiteurs d'ALK :

  • alectinib (Alecensa)
  • brigatinib (Alunbrig)
  • ceritinib (Zykadia)
  • crizotinib (Xalkori)
  • lorlatinib (Lorbrena)

Le traitement du cancer du poumon par le BRAF consiste en une combinaison de deux médicaments :

  • dabrafenib (Tafinlar)
  • tramétinib (mékiste)

L'exon 14 du MET, qui ne s'applique pas au cancer du poumon, n'a qu'un seul traitement approuvé :

capmatinib (Tabrecta)

Les cancers du poumon à ROS1 positif sont traités avec ces médicaments :

  • crizotinib (Xalkori)
  • entrectinib (Rozlytrek)

Les réarrangements RET sont traités avec des médicaments appelés inhibiteurs RET :

  • pralsetinib (Gavreto)
  • selpercatinib (Retevmo)

Les fusions de gènes NTRK ont deux thérapies ciblées approuvées :

  • l'entrectinib (Rozlytrek)
  • larotrectinib (Vitrakvi)

Les médicaments d'immunothérapie contre le CPNPC bloquent les protéines PD-1 ou PD-L1 :

  • Les inhibiteurs de la PD-1 comprennent le nivolumab (Opdivo) et le pembrolizumab (Keytruda).
  • Les inhibiteurs de la PD-L1 comprennent l'atézolizumab (Tecentriq) et le durvalumab (Imfinzi).

En conclusion

Les biomarqueurs ont amélioré le diagnostic et le traitement du cancer du poumon. Ces modifications génétiques ont conduit à des traitements nouveaux et plus précis. Si vous avez un diagnostic de cancer du poumon, demandez à votre médecin si vous devez faire appel à des biomarqueurs ou à des tests moléculaires.

Si le test n'est pas positif pour un biomarqueur qui a un traitement correspondant, renseignez-vous pour savoir si vous pouvez vous inscrire à un essai clinique

Ces études testent de nombreux autres traitements possibles du cancer du poumon. Vous pourriez avoir le droit d'essayer un médicament qui n'a pas encore été approuvé.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

SERVICE CLIENT 24/7

Notre équipe est à votre disposition pour toute question sur nos articles ou votre commande.

PAIEMENTS SÉCURISÉS

La gestion de nos paiements en ligne sont 100% Sécurisés avec Stripe et Paypal.

LIVRAISON RAPIDE

Livraison en 3 à 5 jours ouvrés.
Nos produits numériques sont envoyés directement après l'achat.

SATISFAIT OU REMBOURSÉ

Nous proposons le Satisfait ou Remboursé pendant 14 jours après l'achat